votez

SOUTENEZ L’APPEL pour une reprise en main démocratique du système financier que la Fondation Nicolas Hulot porte auprès des décideurs politiques et économiques.

  • Aujourd’hui, le système financier oriente l’économie vers la destruction des ressources naturelles.
  • Les Etats ont perdu la main, et sont contraints de mener des politiques d’austérité, en réduisant les investissements dans la transition écologique (énergies renouvelables, isolation des logements, transports en commun…)
  • Il est indispensable de réguler le système financier pour le mettre au service de l’économie réelle, en créant notamment des emplois dans les secteurs d’avenir.

Face à cette urgence sociale, écologique et économique, nous demandons aux décideurs politiques et économiques de prendre position sur les mesures suivantes qui concernent l’ensemble de notre société.

1. Promouvoir le financement de l’économie réelle

En contrepied des politiques d’austérité, nous proposons le lancement d’un grand plan de transition écologique et sociale (logement, rénovation thermique des logements, énergies renouvelables, agriculture durable,…). Des agences publiques de projet bénéficieront de prêts à taux nul de la Banque centrale, via des banques publiques d ‘investissement. Un livret vert sera créé en complément du livret A pour mobiliser l’épargne des citoyens sur la transition écologique.

2. Moraliser la finance en imposant davantage de transparence

Aujourd’hui, une part importante des transactions financières échappe au contrôle des autorités financières et sont réalisées directement entre acteurs, au gré à gré (Over The Counter, c’est à dire non sécurisés, sans transparence ni contrôle). Nous saluons donc la récente adoption du règlement européen EMIR qui impose des chambres de compensation sur ces marchés. De plus, afin de lutter contre l’évasion fiscale, nous proposons d’exiger des banques un transfert automatique des informations relatives aux comptes des non-résidents, en miroir de la loi FATCA que Barack Obama a promulguée en mars 2010, même si celle-ci a été récemment affaiblie. Ces mesures constituent une première étape pour permettre aux Etats de retrouver la maîtrise des marchés financiers, donc de l'épargne et, finalement, de leur politique fiscale et de leur souveraineté.

3. Sortir de la démesure qui existe actuellement en Bourse

La moitié des échanges financiers sont réalisés par des programmes informatiques au millième de secondes au seul bénéfice des spéculateurs et sans apporter de réelle garantie en termes de liquidité des marchés. Nous demandons donc l’introduction d’un temps minimal de détention des actifs financiers pour éviter ce type de comportements. La mise en place d’une taxe ambitieuse sur les transactions financières permettra également de tempérer les excès de la finance tout en dégageant des recettes notamment pour la solidarité avec les pays du Sud.

4. Permettre aux épargnants de contrôler l’utilisation de leur épargne

Il est tout aussi fondamental de donner plus de pouvoir aux épargnants pour contrôler ce que devient l'argent déposé dans les banques et mettre fin aux mécanismes qui font que notre épargne alimente la finance casino. Il s'agit a minima d’imposer aux gestionnaires d’assurances vie ou de plan d’épargne de demander l’autorisation aux épargnants avant de prêter les titres achetés avec leur argent à des fonds spéculatifs (hedge funds).

5. Créer un ministère de la Réforme de la finance

Afin de marquer l'importance politique de la reprise en main du système financier et de renforcer la voix de la France sur ces questions, nous demandons la création d'un Ministère spécifiquement en charge de la réforme de la finance. Ce ministère disposera de moyens nécessaires (en particulier humains) pour impulser et vérifier la bonne mise en œuvre des réformes par les institutions financières.


Pour connaître les suites données à mon vote, j'accepte de recevoir les informations de la Fondation Nicolas Hulot.

Appel système financier [221 Ko]

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978, vous bénéficiez d'un droit d'accès, de rectification, d'opposition et de suppression des données qui vous concernent.

Pour l'exercer cliquez ici ou adressez-vous à la Fondation Nicolas Hulot pour la Nature et l'Homme - 6 rue de l'Est - 92100 Boulogne-Billancourt.

Pour nous contacter cliquez ici